Une vague d’activisme est en cours au Mali et commence à sérieusement attirer l’attention des médias du monde. Ce mouvement s’identifie à travers un mot-diez (hashtag) #Mali100Mega.

#Mali100Mega une initiative de jeunes entrepreneurs dans le domaines des TIC au Mali pour une amélioration du débit de la connexion Internet fixe tant en débit qu’en coût.
En effet, le débit de l’internet fixe au Mali accessible aux entrepreneurs (particuliers) est de 384Kbps au prix de 36 000FCFA (US$72, 55€ ) par mois soit le SMIG malien.

Il est de plus en plus difficile voire impossible de travailler convenablement avec l’internet. Ainsi envoyer un mail sans pièces jointes relève du parcours de combattants. Pour ce qui est des réseaux sociaux inutile d’en parler. C’est quasi impossible d’ouvrir Facebook ou Twitter depuis un ordinateur connecté.

Cela pose la question de compétitivité sur le marché régional (Afrique de l’ouest). Là ou les ivoiriens, les sénégalais, les burkinabé et autres font preuve d’avancées spectaculaires les maliens sont encore à réfléchir à des astuces pas terribles.
Par exemple pour surfer aisément sur les réseaux sociaux certains utilisent l’accès mobile qui demande moins de ressources en terme de débit:
http://m.facebook.com pour Facebook et http://m.twitter.com pour Twitter.

D’autres sont tout simplement découragés n’ayant pas les moyens de s’offrir un débit plus grand.

#Mali100Mega qu’il faut prendre dans le sens « Mali Sans Méga » dénonce donc le fait que le débit fourni par les deux opérateurs du domaine est insuffisant et cher. Les initiateurs pensent que Orange Mali l’un des deux fournisseurs qui détient la quasi totalité des abonnés à l’Internet au Mali (au moins 96% des abonnés) à les moyens de faire mieux mais refuse de changer les choses.
Bien sûr il faut un effort coté gouvernemental avec le ministère de l’économie numérique et l’agence de régulation l’AMRTP qui ne semble pas jouer son rôle.

La campagne a été lancée en avril 2015 et jusqu’à présent aucune disposition significative n’a été prise par les différentes parties pour une amélioration quelconque. Tout se passe comme s’il n’y a aucun problème. Cependant la campagne continue et se renforce pour que le changement attendu arrive effectivement.

A suivre donc.

Publicités